Les champagnes de Lelarge-Pugeot sont arrivés! Faites vos réserves des Fêtes pendant qu'il en reste!

Ah les magnums!

.

Pe
Avant de vous lancer sur notre amour des bouteilles de grands formats, les magnums, voici une petite récapitulation historique et abrégée de la bouteille de vin. Il était une fois…

Saviez-vous que la bouteille de vin, en verre, telle qu’on la connaît aujourd’hui date du 18e siècle? Déjà existante au temps de l’Antiquité, mais de plus petite taille, c’est en Europe vers la fin du Moyen Âge que son utilisation pour le vin se précise. Tout d’abord, elle était utilisée par les valets qui allaient soutirer le vin des barriques à la cave et allaient le porter à table pour le maître et ses invités. Cette méthode n’était pas encore au point en ce qui a trait à la commercialisation du vin et donnait lieu à de nombreuses fraudes sur les quantités réellement soutirées. Le transport du vin se faisait donc en barriques pour ce qui est du commerce.

Chez les Anglais, en 1634, on met au point une bouteille en verre épais et opaque munie d’une large base. Avec le bouchon de liège, nouvellement inventé, voilà l’outil parfait pour exporter le vin des Français, la bouteille étant plus hermétique que la barrique. C’est en 1728, avec le roi Louis XV, en France, que l’utilisation de la bouteille de verre est officiellement adoptée pour le transport et ce sera avec le champagne! Vivement les arrivages de champagne. Pouvez-vous imaginer? Sans l’existence de cette bouteille, le champagne n’existerait pas… Non seulement pour son transport, mais principalement pour son élaboration! J'ai des sueurs froides en m'imaginant la vie sans champagne...


Pourquoi un format de 750 ml?

En 1866, le format bouteille de 750 ml est fixé dans l’idée simple d’avoir un outil de mesure. Une caisse de 6 bouteilles équivaut à 4,5 litres de vin, ce qui équivaut à l’époque, au gallon du système impérial britannique. Et oui! Les Anglais étaient les plus grands importateurs de vins français et comme c’est le payeur qui décide, façon de parler… Les déclinaisons des grands formats de bouteilles (magnums, jéroboams…) sont des multiples de 750 ml.

 

 

«Magnum, je t’aime!»

Dans l’équipe du VDLV, on a un gros penchant naturel pour les bouteilles de grands formats. C'est comme ça. Adaptées à la fête, à la convivialité et surtout à la pleine expression des vins nature, on les aime.

5 raisons d’adopter notre amour du magnum :

1 – Un magnum, c'est le summum du festif

Y’a pas à dire, une bouteille de vin en magnum, c’est festif! Ça donne automatiquement le ton et le sourire à une tablée. Les yeux des convives impressionnés disent "euhhh wow". Une superbe façon de souligner une occasion spéciale, quelle qu’elle soit. Il s’en dégage un prestige indéniable qui, en plus de mettre en valeur le vin, donne de l’importance à ceux qui en profiteront, le sentiment d'être choyés. Peu importe le style de vin : de la bulle au vin de garde, en passant par le vin orange ou le rouge de soif, il n’y a jamais assez de magnums!

À essayer :  quand on aime prendre son verre de vin au repas, le magnum qu’on ouvre à deux ou à trois le jeudi soir, peut facilement s’étirer jusqu’au samedi soir. On y remet le bouchon après le service et on conserve la bouteille au frais pour le jour suivant. Goûter la différence du vin, entre l’ouverture initiale de la bouteille et les derniers verres, est révélateur sur l’évolution d'un vin. On bénéficie des avantages de son aération au service et d'ordre général ça goûte de mieux en mieux, de jour en jour, en plus d'agrémenter la semaine!

 

2 – En magnum, ça vieillit trop bien!

Oui, on dit que les vins ont un meilleur potentiel de garde en format de 1,5 litre, comparativement aux bouteilles de 750ml. Les raisons sont assez simples, partant du fait que la bouteille de grand format contient plus de vin et que plus il y a de vin dans le contenant, plus il est capable de se protéger seul, ce qui est un atout indéniable pour les vins nature.

Notions de sciences : en grand format, le vin nature est mieux outillé pour faire face aux deux ennemis jurés que sont l’oxydation (l’air) et les chocs thermiques (variantes de température).

Le magnum et l’oxydation. La quantité d’air qui se retrouve dans une bouteille de vin, que ce soit de 750 ml ou 1,5 litre, est sensiblement la même. Cependant, le volume de vin, lui, est doublé dans le grand format. La micro-oxydation qui s'y produit est alors beaucoup plus lente à opérer. On peut dire que le vin en magnum reste jeune plus longtemps, tandis qu'une demi-bouteille n'est clairement pas faite pour la garde, ce qui explique qu'on en retrouve très peu chez les producteurs de vins naturels. On dit que le vin qui vieillit aime prendre son temps! Pour les vins nature, le magnum est une superbe expérience.

Le stress thermique. On parle ici d’inertie thermique. Qu’est-ce que ça veut dire? Plus grande est la quantité de vin dans la bouteille, plus longue est son adaptation thermique. Donc sur des variantes extrêmes de températures, ce qui n’est jamais bon pour le vin, mais malheureusement fréquent pendant son transport, ce dernier se réchauffera ou se refroidira plus lentement dans une bouteille de grand format. Il est ainsi mieux protégé contre les chocs thermiques.

À essayer! Si vous sortez la bouteille du frigo et qu’elle reste sur la table, le vin dans la bouteille de 1,5 litre restera frais plus longtemps que le vin dans la bouteille de 750 ml.

 

3 – Dans les magnums, les meilleurs jus!

OK, révélation de pros. Un vigneron n’embouteillera jamais un magnum de mauvais vin. Tout d'abord, il en coûte plus cher pour un vigneron d’embouteiller son vin dans un grand format. En plus du coût des bouteilles à remplir, les outils d’embouteillage sont standardisés pour les bouteilles de 750ml. Pour les grands formats, on doit user de débrouillardise et d'adaptation. Vous pouvez donc être certains qu’un vin disponible en magnum ou en plus grand format en vaut définitivement la peine. Le vigneron a jugé que cette cuvée précise, de ce millésime précis, allait bien évoluer dans le temps et s’exprimer avec brio. Il lui donne donc les meilleures conditions en choisissant les bouteilles de grands formats qui sauront le mettre en valeur. Un vin en magnum représente une fierté pour le vigneron.

ATTENTION! Ne pas confondre et appliquer ce dernier point avec les bouteilles, de format 1 litre, disponible à bas prix en épicerie!

 

4 – En magnum, ça goûte mieux!

Les vins nature sont riches en éléments vivants composants l’ensemble d’une cuvée. À petit échantillonnage, un flacon de petite taille capte moins d’éléments qui composent l’ensemble d’un vin. Il y a plus de chance, en embouteillant un plus grand volume de vin dans un plus large contenant, d’y retrouver les caractéristiques du vin tel qu’il est en cuves ou en barriques tout juste avant son embouteillage. Dans un grand format, le vin y trouve plus facilement ses aises et considérant les points mentionnés précédemment, tout est là pour qu’il se dévoile sous son plus beau jour. Au service, le magnum permet aussi une meilleure aération du vin, offrant une plus grande superficie de contact avec l’air au vin. C’est exactement l’utilité d’une carafe à vin. Disons qu’avec le magnum, c’est inclus dans le service.

 

5 – Des magnums, on va bientôt en avoir besoin!

Un magnum équivaut à deux bouteilles régulières, donc on peut penser à 12 verres de vin. Je sais déjà, et je me rends compte en échangeant avec plusieurs que je ne suis pas le seul, que j’ouvrirai quelques magnums en bonne compagnie dès que ce sera à nouveau permis. Les bouteilles sont déjà en cave et elles attendent, tout comme moi… J’ai envie de fêter, de célébrer et de renouer avec les amis, les proches et les relations de proximité et d’amour! Et bien, je me dis que c’est ce vers quoi on s’en va… les beaux jours... et je suis prêt! Vive les magnums!

 

À se procurer en magnum présentement!

Champagne Premier cru, Lelarge Pugeot

Un clin d'oeil à l'histoire de la bouteille de vin, la meilleure façon de se rassurer que le champagne existe bien et pour avoir quelque chose de grandiose à ouvrir le temps venu.

 

Douro Pios rouge 2014, Quinta de Vale de Pios, Portugal

Au coeur de l'hiver, un vin rouge du Douro charnu et réconfortant qui se bonifiera encore sur plusieurs années. Certainement un rapport qualité-prix dur à battre!

*10$ de rabais avec la promo Couvrefeu jusqu'au 8 février 2021.

 

Chiassobuio 2011, IGT Toscana, Tunia, Italie

L'Italie. La Toscane. Sangiovese. Millésime 2011. Un grand vin nature pensé, travaillé et élaboré par des femmes. À qui la chance?

*10$ de rabais avec la promo Couvrefeu jusqu'au 8 février 2021.

 

Voir tous les autres magnums disponibles présentement