Update 2 août 2021 : Nous sommes sold-out! De nouveaux arrivages bientôt disponibles!

Le gel et les vignes

Agnès Mosse

Catastrophe printanière 

C’est un scénario très dur qui se dessine en ce début printanier pour le vin français. Le gel qui a pris d’assaut les vignes la semaine dernière est l’un des plus dramatiques épisodes de gel des dernières années. Encore difficile d’évaluer l’exactitude des dégâts, mais on estime qu’environ 80% du vignoble français est touché, que ce soit en Champagne, à Bordeaux, en Beaujolais, dans la Loire, le Rhône, la Bourgogne ou le Languedoc…

Comment le froid s'attaque aux vignes?

Les vignes sont habituées à cet ennemi, le gel printanier, qui les menace chaque année, mais cette fois-ci, il a été sans pitié. Records de chaleur en journée et baisse de température sous la barre de zéro quand tombe la nuit. Message trompeur et fatal pour les vignes et les arbres fruitiers en général. La chaleur informe la vigne qu’il est temps de se réveiller, d’entamer son cycle végétatif et de laisser circuler sa sève. C’est alors la première et la plus importante étape pour le cycle de la vigne: le débourrement.

Le débourrement, c’est le moment clé où les bourgeons sur les ceps de vignes vont s’ouvrir. Ils laissent apparaître un petit duvet qui lui, deviendra les feuilles de la vigne. Ce petit duvet s’appelle la bourre. Les conditions pour que le débourrement ait lieu: une température assez élevée sur une période prolongée et un certain niveau d’ensoleillement quotidien. Ce sont les signaux qu’attendent les racines pour sortir de leur cycle hivernal et se mettre à absorber l’eau des sols et relancer la circulation de la sève. La sève se rend aux bourgeons et les fait éclore.

Sous l’attaque du gel, les bourgeons et les feuilles brunissent. Ils prennent alors une teinte de couleur marron, ils se dessèchent et c’en est fini pour la saison. Pas de feuilles, pas de fleurs, pas de raisins. Encore là, il y a ce qu’on appelle les bourgeons primaires et les bourgeons secondaires. Pour certains cépages, comme le chardonnay, c’est le bourgeon primaire qui est fructifère (qui produit les fruits), donc s’il gèle, c’est aussitôt terminé. Pour d’autres cépages, comme le pinot noir, les bourgeons secondaires sont fructifères, donc pourront permettre une récolte.

Différence entre un bourgeon grillé (haut) par le gel et un bourgeon vivant (bas)

Domaine Mosse : « Adieu millésime 2021 »

Notre cœur et nos pensées sont avec nos vignerons en cette période difficile. On pense particulièrement au Domaine Mosse qui, comme plusieurs autres vignobles angevins, enchaine les nuits blanches depuis plus d'une semaine pour essayer de sauver ce qui reste de la récolte. Des chandelles à la paraffine sont disposées un peu partout à travers les vignes pour maximiser la chaleur ambiante et éviter le pire. Les vignerons veillent leurs vignes et le jour venu, c’est le retour au chai et à l’embouteillage du millésime précédent qui est prêt. C'est déjà plus de 90% de perte pour le réputé domaine qui a publié sur ses réseaux sociaux: « Adieu millésime 2021! » 

Vignes enfumées pour lutter contre les rayons dévastateurs du soleil matinal
 

Joseph Mosse


Vignerons et négociants

Saviez-vous qu’ayant déjà perdu une partie des récoltes dû au gel par le passé, les frères Mosse se tournent parfois vers leur permis de négociant pour pallier au manque de raisins? Ils font venir, par camions réfrigérés, des raisins de vignerons/amis travaillant aussi en bio et ils vinifient ces jus chez eux en Loire. Ils concoctent des cuvées à leur image, c’est-à-dire des vins de plaisir, francs, sans prétention, mais de top qualité. Goldeneye 2019, par exemple, est un assemblage des cépages gruner veltliner d’Autriche et de loin de l’oeil du Sud-Ouest de la France. Ce vin porte d’ailleurs l’appellation  Vin de la Communauté Européenne.  

 Sylvestre Mosse

 

Le vin est avant tout issu de l'agriculture

On peut parfois voir le vin comme un objet luxueux, en parler avec de grands mots et en faire étalage sur les réseaux sociaux, mais je trouve important de comprendre et de ne pas oublier qu’à la base, le vin est un produit de l’agriculture. On se rend bien compte, en échangeant avec des vignerons qui ont les mains encore teintées par leurs raisins et le langage franc, que c’est loin d’être de tout repos et que chaque année apporte son lot de surprises. Bonnes ou moins bonnes.

Respect. Beaucoup de respect. Et de l'amour.

 

LES 3 VINS DU MOMENT PAR LE DOMAINE MOSSE

 

GOLDENEYE 2019

 

CABERNET FRANC 2018

 

VERMOUTH

 

Découvrir tous nos vins disponibles