Salon de vin - les bonnes pratiques

Salon de vin - les bonnes pratiques
Crédit photo : RAW WINE


Chez VDLV, même si nous avons l’habitude de parcourir les salons de vin ici et ailleurs, c’est toujours très excitant! Tant de belles choses à déguster et à découvrir. Avec l’expérience, nous avons développé certains trucs et astuces que nous vous partageons à la veille de RAW WINE MTL 2022!

On doit avouer qu’il ne semble pas toujours évident pour tous de savoir comment s’y prendre. On commence par quoi, on arrive en fin de journée, on se poupoune?

Pour que ce soit une belle expérience, pour vous et pour les autres, voici donc les règles de base pour la plus belle et cordiale des expériences!

Bon salon! 

On évite le parfum

On évite de se parfumer avant un salon. On y participe pour déguster et le nez du vin est ce qu’on veut respirer. On garde son Chanel No5 pour le party, après le salon! 


On oublie le sac à dos

On laisse le sac à dos à la maison. Comme dans le métro, c’est encombrant pour les autres autour de vous et se faire accrocher par un sac à dos un verre de vin à la main, ce n’est jamais agréable. Sac banane, petit sac à main en bandoulière ou sinon, on laisse le tout au vestiaire. En plus, c’est lourd et encombrant! Mieux vaut voyager léger et garder le strict minimum! 

On arrive tôt

On arrive tôt. Les vignerons sont frais et dispos, les bouteilles fraîchement ouvertes et il y a de la place pour circuler aisément. Plus on arrive tard, plus ce sera peuplé et il arrive parfois que, victimes de leur popularité, certains vignerons n’aient plus rien à faire goûter.

On s’habille léger & confortable

On choisit des vêtements légers et des souliers confo. Ça se passe à l’intérieur, il y aura un vestiaire et croyez-nous, il va y avoir du monde. Le but est d’être à l’aise afin de vraiment en profiter. Allez hop, le manteau au vestiaire! Psssst! On évite le blanc; une tache de vin rouge est si vite arrivée! ;)


On est courtois

Ce n’est pas une course, on peut prendre le temps de faire connaissance avec les vignerons, mais on ne s’éternise pas aux kiosques non plus. On est patient et courtois, on fait une petite place à la personne qui attend son tour depuis 10 minutes, on est gentil et agréable. On est tous là pour la même raison : l’amour du vin et des vignerons. S’il y a foule à un kiosque, on y revient plus tard ou bien on s’arme de patience et de notre plus beau sourire. On est relax, don’t worry be happy!

On crache

Ben oui, on crache. Salon de vin rime avec dégustation et non beuverie. Ceci dit, rien n’empêche d’avaler et de savourer pleinement les vins qu’on aime. Mais si vous voulez tenir le coup et goûter au maximum de vins, fiez-vous à nous : crachez. Personne ne vous jugera, c’est de coutume et plusieurs contenants sont là exprès pour ça. Faut simplement bien viser!


On s’hydrate

Voilà qui fait du bien et qui garde hydraté, un bon grand verre d’eau. On n’hésite pas à en prendre régulièrement et à en offrir à ses amis. Ça fait du bien et ça maintiendra vos papilles éveillées et vos dents (presque) blanches!

On est curieux

Ça semble une évidence, mais montrez-vous curieux envers les vignerons et préparez vos questions. Vous avez la chance d’avoir les artisans devant vous, ils sont là pour vous; c’est le temps de demander tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les vins naturels. C’est fascinant de constater que selon le vigneron, il y a plusieurs réponses possibles à une même question. Chacun a sa vision, son style et c’est exactement en ça que réside la beauté du vin.

On communique clairement

Faites vous comprendre. Certains vignerons ont le français ou l’anglais limité de par leur provenance. Regardez l’humain devant vous, parlez clairement, articulez et puis, tendez l’oreille. Et pourquoi ne pas pratiquer votre allemand ou votre italien, tant qu’à! 


On prend des notes

Vous avez un coup de cœur? Vous venez de découvrir un cépage qui vous scie en deux? Vous voulez absolument vous procurer les vins d’un petit domaine chilien méconnu? Il y a de fortes chances que la journée même vous ayez oublié le nom de votre coup de cœur, du cépage et du domaine chilien. On prend des notes et des photos pour ne rien oublier. 

On fait à sa façon : l’ordre de dégustation 

On fait comme on le sent. Certains vont débuter par les vins blancs et reprendre le tour en faisant les vins rouges. Honnêtement, on fait comme on veut. Goûter toutes les cuvées d’un vigneron d’un seul coup, ça donne un superbe portrait complet. Et après du vin rouge, un vin blanc ou une bulle refait la bouche par l’acidité et la fraîcheur et hop, on continue! 

On prend l’air

On ne voit pas le temps passer à déguster du bon vin et à faire plein de belles rencontres. Pour que la journée soit impeccable, on prend une petite pause à l’extérieur et surtout, on n’oublie pas de manger. Toujours bon d’avoir un petit fond dans le bedon quand il y a beaucoup de vin qui nous appellent. Arrivez en forme!