Entrevue avec Marysol Foucault

Dans le cadre de notre série d'entrevues spéciales avec des femmes inspirantes du vin et de la gastronomie au Québec, on s’intéresse à des personnalités souvent bien connues du milieu de la sommellerie et de la restauration, mais qui méritent aussi de briller aux yeux du grand public!

Pour cette quatrième édition, nous sommes fiers de vous présenter la pétillante et rayonnante Marysol Foucault.

 

DÉCOUVRIR SES VINS COUPS DE COEUR

.

 

  

-Parle-nous de toi. Pour ceux et celles qui ne te connaissent pas, qui es-tu et que fais-tu?

Marysol Foucault, je tiens le resto Edgar à Gatineau. Je suis cuisinière, parfois cheffe, souvent celle qui règle les problèmes :) et maman 24h sur 24, d'un petit homme de 3 ans, ou de 15 post ados au resto!

 

-Quel est ton parcours? Peux-tu nous raconter ce qui t’as mené à la restauration, au vin et à ton travail aujourd’hui?

J'ai toujours baigné dans le monde de la restauration. Mon premier emploi, à 14 ans, était en alimentation. C'est à la mi vingtaine, dans la folie des arrivages de Beaujolais nouveau des années 90, que j'ai eu la piqûre des accords mets-vins. J'étais bien intriguée par l'engouement des gens pour «un vin », en particulier. Faut spécifier que la game n'était pas du tout la même à l'époque! Pas d'importations privées, pas d'internet pour découvrir tout ce qui est disponible ailleurs et bien rare qu'on mettait un budget pour conserver des bouteilles à la maison à un si jeune âge.

 

-À travers tes années d’expérience, dirais-tu que la clientèle québécoise a évolué dans ses habitudes de consommation de vin et de gastronomie?

La clientèle québécoise est curieuse, allumée. Selon mon expérience, celle-ci est aussi très reconnaissante de vulgarisation et d'explications, à des lieues du snobisme. Après la vague de Beaujolais des années 90, des vins australiens vanillés des années 2000, on ouvre maintenant la porte à l'exploration plus variée. Une soif de découvertes d'ingrédients et de techniques tout autant en gastronomie qu'en sommellerie.

-Avec la crise actuelle, penses-tu que le visage de la restauration sera changé par après? 

Ça m'a amené à faire plusieurs choix pour ma santé, mon bien-être et celui de mon personnel. Je n'ai pas tant envie du retour à la folie. Le service me manque, c'est évident, mais on peut faire autrement. Maintenant, on prend le temps de manger, de s'asseoir. La communication est meilleure car il y a moins de tourbillon. Nous allons certainement simplifier la formule quand viendra le temps de la réouverture, tenter de conserver ce calme.

 

-Dans ton travail relié à la sommellerie, comment décrirais-tu ta relation avec les agences d’importation privée?

Mes agents sont mes précieux conseillers. Rémy (des Vieux Garçons) et Julie (Vin dans les Voiles) ont su me guider il y a environ 8 ans et ont maintenant mon entière confiance. Les agents sont les maîtres goûteurs, les défricheurs, ceux qui prennent une chance pour nous, ceux qui ont une vision, ceux qui travaillent en coulisse pour mettre en valeur la carte de vin des restos.

 

-On se fait régulièrement demander des conseils pour des accords mets & vins. En tant que professionnelle, as-tu des trucs à partager? Peut-être quelques grandes lignes de base pour des accords réussis?

Je fais toujours un effort pour goûter l'accord avant le repas. Un effort bien conscient pendant le repas. Un effort aussi pour goûter après le repas, quand j'y pense ;) J'ai aussi tendance à garder une bouteille pour plus d'un repas pour mieux conseiller les clients - C'est un vin qui change avec la nourriture? Un vin food friendly? Un vin de découverte? Un vin qui se garde? Un vin d'apéro? etc... Je prends des notes en mangeant pour relayer au personnel mais j'ai un carnet olfactif naturel bien rempli! Je peux décrire des vins bus à mon ancien emploi comme si c'était hier. C'est pratique pour échanger avec la clientèle et trouver un match avec ce qu'ils aiment.

 


.

COUPS DE COEUR

-Peux-tu nous partager un coup de cœur pour un domaine ou un.e vigneron.ne du Vin dans les Voiles et nous dire pourquoi?

Ignasi Segui chez Vinyes Singulars!

C'est magique quand un vigneron parvient à nous transporter, à nous surprendre et à nous emplir de désir pour la prochaine bouteille!

 

Et parmi les vins en stock, peux-tu en nommer 3 qui te font vibrer et nous dire pourquoi?  

.

DOBLE PLAER BLANC

«  Un vin blanc de macération qui surprend par sa salinité et son indice de buvabilité. Comme je disais, gros gros coup de coeur pour les vins de Vinyes Singulars »

.

.

PIOS ROUGE

« Le vin de pique-nique. En ce moment, j'en rêve. Ouvrir une bouteille de ce vin gourmand, en bonne compagnie, c'est un hit assuré. »

.

.

LA GRANDE OURSE ROUGE

« Notre plus grand vendeur au resto. Un équilibre parfait. Élégant. Classe. Un vin qu'on a confiance de recommander et qui a créé des accros ici! »

.

  

Marysol, merci de t'être prêté au jeu avec nous. Longue vie au Edgar! Les gens de Gatineau sont très chanceux de vous avoir. Et à tous ceux qui ne connaissent pas, allez faire votre tour, vous serez charmés. Santé!

 

Découvrir le restaurant Chez Edgar

Suivre Marysol et le Edgar sur Instagram

Voir tous les vins naturels du VDLV en stock