Consultez les prochains arrivages 🌸

Nouveautés qui font de l'effet!

Art par Joanne Ho aka Helo Birdie

Voilà le mois d’avril qui prend ses aises et ça fleure bon le printemps! L’énergie lumineuse égaie les esprits et il y a dans l’air un petit quelque chose qui nous fait du bien, à tous. Chez Le vin dans les voiles, avec les premiers bourgeons arrivent aussi de belles nouveautés à découvrir pour les amateurs de bons vins et de plaisirs de la table. On en profite pour mettre en lumière cinq vins récemment arrivés au Québec pour la première fois et qui nous ont fait vibrer à l’unisson. Vous donneront-ils aussi le même plaisir?

On vous invite à les découvrir par le biais de nos impressions et aussi en vous partageant des caisses avec vos proches qui, comme vous et nous, ont le vin dans les voiles. Bonnes découvertes!

CINQ NOUVEAUTÉS QUI ME FONT DE L'EFFET

.

On vous a déjà parlé de ce jeune vigneron allemand, Jan-Phillip Bleeke, nouveau chouchou de notre belle sélection de vins naturels. Il arrive toujours à insuffler à ses vins, une énergie vive qui donne le sourire et le goût du partage. Dark Natter 2020, c’est un pétillant naturel rouge comme on en retrouve trop peu. Assemblage des cépages allemands, le dornfelder et le regent, qui n’a vu que de la cuve d’inox pour sa vinification et son élevage avant sa mise en bouteille pour une refermentation 100% naturelle. C’est sur un beau fruité rouge avec un accent terreux et une très heureuse buvabilité. Son pétillant rajoute à la légèreté déjà bien sentie avec son 11% d’alcool. Il nous avait déjà conquis avec son unique cuvée en rouge, Aquarius red, et bien voici sa version en mode petnat.

 

Nous avons mis la main sur les trois cuvées haut de gamme du domaine Jonc Blanc dans le Sud-Ouest de la France, à Bergerac. Le vigneron Frank Pascal y met tout son savoir-faire pour élaborer des vins de longs élevages hissant les cépages de la région à un autre niveau. Pure S 2019 est le seul blanc de cette série, fait à 100% de sémillon, vignes âgées d’une quarantaine d’années. Pour sa vinification, le 2/3 de la vendange est en pressurage direct et pour le dernier tiers, le raisin est entier, sans les rafles. Alliage de la fraîcheur du jus de goutte et de la complexité gourmande des baies. Une fois la fermentation complétée, le vin passe en foudre centenaire pour un long repos de 18 mois sur lies. Vin puissant déjà légèrement ambré, on y retrouve des notes salines très marquées conférant au vin une grande minéralité. Le nez propose des arômes de cire d'abeille, des notes florales et de pierre à fusil. La bouche est généreuse, bien fruitée et acidulée avec une finale rappelant les fruits confits. Expérience inoubliable et gastronomique, on carafe avant le service. Volaille en crème, fromages d'ici, risotto fruits de mer; faites appel au chef en vous!

 

L’approche du Compair IGOR est en complète adhésion avec ce qui nous parle le plus dans le monde du vin. Élaborer des vins épurés et naturels, accessibles tant à la table qu’au portefeuille et qui ne tente pas d’en mettre plein la vue, mais simplement d’être bons. Qu’est-ce que c’est bien fait! Lo Vin Deux Peluts 2020 (Le vin des poilus, dans le charmant gascon de l’ami IGOR) est fait à 85% de merlot complété de cabernet-sauvignon. Drôlement, c’est le cabernet-sauvignon qui semble s’exprimer ici en toute pureté. Un nez invitant de cassis bien frais et bien juteux sur une bouche dense, charnue avec des tanins bien serrés. On ne s’y trompe pas, c’est un vin de table idéal qui ne demande que bonne bouffe et bonne compagnie : soirée burgers entre amis, côtes levées sur le BBQ ou la côte de bœuf à la cuisson parfaite, on a envie d’y revenir… printemps, été, automne et hiver! 

 

Les superbes vins du Rhône chez Pascal Chalon au Domaine La Grande Ourse sont arrivés! C'est du très beau et du très sérieux comme canons et, comme à chaque année, ce sont aussi de très petits volumes. Vignes centenaires, tout est pressé à la main dans un vieux pressoir à cliquetis. Longs élevages en foudres pour des vins d'une droiture exemplaire et au délicieux raffinement. Le Peyron 2019 - Côtes-du-Rhône-Villages, c’est du grenache planté en 1913 (!!!)  avec un léger ajout de mourvèdre d’une cinquantaine d’années, le tout élevé 12 mois en foudres anciens. Le vigneron nous a habitué à des vins rouges aux nez des plus séduisants évoquant des fruits rouges et noirs bien mûrs et de délicates effluves de fleurs. En bouche, c’est effectivement bien mûr et dense avec cet équilibre entre puissance, profondeur et finesse. Des vignes plus que centenaires, ça a beaucoup de choses à raconter, pour notre plus grand bonheur. Avec son potentiel de garde d’une dizaine d’années, faites vos réserves et offrez-en en cadeau, c’est du joli!

 

Avez-vous soif? Parce que les vins d’Olivier Cohen sont arrivés et ils ont la magique force de développer la belle soif. Vous n’y croyez pas? Avec Ronds Rouges 2021, vous avez là de quoi vous mettre au défi. Le nouveau millésime est, pour la première fois, élaboré à 100% de cinsault et il est à croquer. Embouteillé en mode primeur, tout de suite à la fin de la fermentation et sans élevage, le vigneron nature nous envoie un jus de pur bonheur qui glisse facilement entre potes avec un léger 11% d’alcool. Pour le sud de la France, c’est littéralement du vrai petit jus. Grappes entières et macération de 5 jours, on a de la texture, de la fluidité, de la finesse, de la nuance et de la romance! À rafraîchir avant le service et petit conseil d’ami, laissez les bouteilles reposer un peu. Les vins de chez Cohen prennent de l’éclat après quelques mois en cave, voire un an de patience. N’est-ce pas ce qui fait monter le désir, savoir attendre?

 Santé les amis et heureux printemps à tous!