Trucs et astuces vin!

 

On adore recevoir vos questions à propos du vin! Que ce soit lors d’évènements, par courriel, par téléphone ou via les réseaux sociaux, prendre le temps de vous donner les bons outils pour maximiser votre expérience avec nos vins, c’est super! 

Voici quelques judicieux conseils et astuces à adopter, que ce soit lors d’un moment tranquille à deux avec une bonne bouteille, ou lors d’une soirée mouvementée avec famille et amis et que plusieurs vins sont au menu. (ces beaux moments reviendront bien!)

On vous partage nos trucs juste à temps pour le réveillon.

Santé!

 

À quelle température dois-je servir un vin orange?

 Un vin orange, c’est un vin blanc qui a macéré sur les peaux de raisins (avant et pendant la fermentation) pendant quelques heures, quelques jours, voire même quelques mois. On dit également, un vin blanc de macération. C'est cette macération qui imprègne au vin la richesse que l’on retrouve dans la pellicule du raisin : arômes, texture, astringence, couleur… C’est une technique de vinification qui existe depuis bien longtemps et qui est encore dans les pratiques traditionnelles dans plusieurs pays d'Europe, mais qui semble nouvelle pour nous ici, en occident. La demande croissante pour ce type de vin est fulgurante aux cours des 5 dernières années, ici, comme aux États-Unis.

Afin de profiter au maximum de tout ce qu’un vin orange peut offrir, nous vous conseillons de ne pas le servir trop froid car cela atténue sa complexité aromatique et durcit le vin. D’ailleurs, ça s’applique à tous les types de vin, que ce soit orange, blanc, rouge, bulles ou rosé.

La température de service conseillée est de 15 degrés Celsius. Ceci dit, je ne sais pas pour vous, mais je mets rarement un thermomètre dans mon vin afin de juger s’il est prêt à boire. Le plus simple est de conserver la bouteille au frigo quelques heures, la sortir et l’ouvrir une vingtaine de minutes avant de la déguster. On laisse le vin tempérer et s’aérer. Pour des vins orange plus amples et texturés, le passage en carafe est même un excellent choix, ils s’ouvriront et s’épanouiront davantage.

Attention, on ne veut pas s’empêcher de profiter des moments de spontanéité et de plaisirs, donc pas de rectitude dans les agissements autour du vin! Il est trop froid mais c’est là que ça se passe? On propose alors à nos invités de joindre les mains autour de leur coupe pleine et de la réchauffer, tout comme on se réchauffe les mains sur une tasse de café. Ça donne un beau moment cocasse et c’est une super occasion de voir et de sentir le vin évoluer concrètement.

Mais disons simplement qu’un vin orange se sert plutôt frais que froid et voilà!

 Voir les vins orange en stock

 

Est-ce qu’un vin nature se conserve longtemps?

Oui! On parle ici d’une bouteille qui n’est pas entamée. Un bon vin nature n’est fait que de jus de raisin fermenté et provenant de grappes saines et en santé! Le vin détient alors tout ce dont il a besoin pour être conservé sur une longue période, voire plusieurs années. Certains vignerons ajoutent également un minimum de soufre à la mise en bouteille, ce qui permet au vin de bien voyager et de résister aux conditions climatiques variables pendant les longues semaines de transport. Été comme hiver, les vins arrivent au Québec par bateaux dans des conteneurs et ils peuvent passer des périodes d’attente dans un Port d’embarcation ou de déchargement. Il est bien de laisser le vin reposer quelques semaines à son arrivée, le temps qu’il se stabilise et se remette de son long voyage.

Pour ce qui est de la garde, si ce n’est des vins de soifs, frais et légers faits pour être bus en jeunesse, il n’y a presque pas de différences entre un vin conventionnel ou un vin nature, à part qu’il faut être légèrement plus précautionneux pour les vins naturels. Contrairement au vin conventionnel stérilisé par les produits chimiques, un vin nature est vivant! On lui donne donc idéalement une température fraîche, de l’obscurité, une position horizontale et un minimum d’humidité ambiante. Là où les vins naturels sont le plus sensibles, c’est aux variations de températures subites ou dans des températures extrêmes. Par exemple, on ne laisse pas une bouteille de vin nature dans la voiture les vitres fermées en plein été, ce n’est pas une bonne idée.

N’hésitez pas à ouvrir un vin et à le déguster en jeunesse. Conservez-en une ou deux bouteilles en cave et découvrez son évolution à travers les années. Les vins natures et vivants prennent plaisir à se bonifier à travers le temps, que ce soit en rouge, mais aussi en blanc, en vin orange et en bulles!

 

Voir les vins de garde en stock

 

 Dans quel type de verre suggérez-vous de boire des bulles?

Ah! Les bulles! Champagne, frizzante, pet’nat, crémant, cava, cidres… Que de plaisirs pour les papilles! La tradition veut que nous servions ces délicieuses bouteilles dans des verres allongés du type flûtes. Ah oui? Vraiment? Et bien nous disons, non! Ça suffit! Les flûtes n’ont absolument rien d’agréable à offrir et ne se prêtent pas à grand-chose, selon nous, autre que de donner un look gala ou soirée cocktail où on a pas vraiment envie d’être. Aïe…

Des bulles, ça se boit dans un vrai verre à vin, que ce soit un verre à vin blanc ou rouge, comme vous le préférez, faites-vous plaisir. Une flûte au profil allongé n’offre pas une grande ouverture, donc en plus de pas avoir de place pour notre nez, trop peu du vin effervescent arrive à être en contact avec l’air en surface et donc n’arrive pas à s’exprimer pleinement. De plus, la forme mince et longiforme de la flûte concentre les bulles au centre et les grossissent.

Une coupe à vin, plus ample et arrondie à la base avec une surface plus élargie à l’ouverture permettra au vin de vivre heureux, à la bulle de s’épanouir en finesse et à l’hôte de faire moins de vaisselle.

Sérieusement, il existe tellement de types de verre à vin, à chacun de trouver celui qui lui convient le mieux. Le même type de coupe peut servir autant pour le vin blanc, orange, rosé ou rouge que pour les bulles. Vous craquez pour le retour des coupes basses et larges style vintages, allez-y! Vous ne jurez que par les coupes angulaires nouveau genre, faites-vous plaisir! Pas de rectitude autour du vin et même si vous êtes invités chez des amis qui vous reçoivent avec des flûtes pour l’apéro, dites merci et santé! Mais vous saurez quoi leur offrir la prochaine fois…

Voir les bulles en stock

 

Je suis invité à souper, est-ce que j’amène une bouteille de vin?

Quand on m’invite à souper, j’amène toujours une bonne bouteille de vin. J’ai hâte d’y goûter et je suis excité à l’idée de faire découvrir des nouveautés. Mais il arrive parfois que ladite bouteille reste sur le comptoir ou au frigo, à moins que j’insiste, un peu mal à l’aise, pour qu’on l’ouvre, mais disons que par politesse je cède et la laisse en cadeau aux hôtes. Oui. Je suis un angoissé du vin.

J’ai déjà repris en cachette une bouteille que j’avais amené lors d’un souper des Fêtes et qui n’a pas été ouverte. Je savais que les hôtes ne consommaient pas d’alcool… je m’en fais encore parler 10 ans plus tard… Je sais que je ne suis pas seul à vivre ce stress de surveiller LA bouteille toute la soirée pour en profiter pleinement et en limiter l’accès.  Alors voilà les principes de base avec lesquels je travaille maintenant et qui me guident vers le choix de bouteilles de vin à amener. Faites-en bon usage :

  • Si on ne vous demande pas d’amener du vin, mais que vous le faites de votre propre gré, c’est un cadeau que vous offrez. C’est à la discrétion des hôtes de l’ouvrir ou non. 
  • Si on vous demande d’amener une bouteille de vin, questionnez à savoir si elle est prévue pour l’apéro? En accord sur un plat du souper? Pour le plateau de fromages? Un classique? Une nouveauté à découvrir? Préférence pour du blanc ou du rouge? Bref, ça facilitera votre choix par la suite. 
  • Si vous invitez à votre tour et qu’on vous amène des bouteilles de vin, les mêmes règles s’appliquent. J’ai même parfois pris l’habitude d’aviser certains proches en leur précisant que le vin était déjà prévu pour le souper, comme ça, pas obligé d’ouvrir la piquette du beau-père! Oups…

Comment fait-on pour ouvrir la bouteille lorsqu’il y a de la cire qui couvre le bouchon?

Oui, comme c’est joli une bouteille de vin scellée à la cire! Il y a tout de suite quelque chose de romantique, d’élégant, une touche romanesque qui vient ajouter de la magie au vin. Jusqu’à ce qu’on voit notre hôte s’acharner à essayer de l’enlever avant d’ouvrir la bouteille et répandre les miettes de cire partout sur la table... Mais alors, que fait-on avec la jolie cire après avoir pris la bouteille en photo?

En premier lieu la cire sert à protéger le vin et le bouchon de liège d’infiltrations microbiennes et comme elle a aussi une certaine porosité, elle permet tout de même au vin d’évoluer en bouteille. Certains vignerons utilisent même de la cire d’abeille. Prenez-le temps de sentir le tout avant d’ouvrir la bouteille, on y retrouve parfois des parfums floraux et mielleux!

En général, c’est une cire molle qui est utilisée et donc rien de plus facile pour déboucher le vin. Pas besoin de la gratter ou d’essayer de la retirer complètement afin d’ouvrir la bouteille. On passe tout simplement le bout du limonadier au travers et on pique le bouchon comme à l’habitude. On tourne normalement afin d’enfoncer le tire-bouchon et au moment de retirer le bouchon, celui-ci passera au travers la cire sans difficulté.

Attention! C’est au moment final, quand le bouchon sort complètement du goulot de la bouteille, que parfois des miettes de cire tombent dans le vin. On prend donc les précautions à ce dernier instant. Une fois le tout ouvert, on nettoie la bordure du goulot en frottant délicatement avec le bout du bouchon qui était en contact avec le vin.

La cire est plus dure à cause du froid, entre autres, si la bouteille est au frigo. Il suffit d’être plus vigilant au moment final car il risque d’y avoir plus d’émiettement.

 Voir les vins à petits prix en stock

 

Comment devrais-je conserver une bouteille entamée?

Il existe plusieurs gadgets qui permettent de prolonger la vie du vin une fois une bouteille entamée (vacu-vin, bouchon à clips…) Bien honnêtement, la majorité des vins se conservent très bien deux à trois jours, simplement en remettant le bouchon de liège sur la bouteille et en la conservant au frais, sous les 15 degrés idéalement. Évidemment, moins il y a de vin dans la bouteille, moins il se conservera longtemps. Le danger pour le vin est le risque d’oxydation lors du contact avec l’air, d’où les pompes et bouchons qui permettent d’extraire l’air de la bouteille.

Il est vrai que certains vins, plus fragiles, ne tiendront pas la route et sont à boire une fois la bouteille ouverte. Idéalement, une fois le vin versé et entre le service, on remet le bouchon sur la bouteille. Il y a des chances que le lendemain, ces vins plus fragiles se mettront à « pinotter ». Ce terme très utilisé dans le milieu du vin au Québec, fait référence aux arômes développés par l’oxydation du vin et qui, en fin de bouche, rappellent la cacahuète pas trop fraîche. Dans le doute, n’hésitez jamais à nous poser la question avant de commander du vin, on vous guidera avec soin. De toute façon, quand le vin est bon, habituellement, il n’en reste pas dans la bouteille!

Pour les bulles, le mieux est d’investir dans un bouchon type champagne avec une pince (15$ à 20$). En général, ce bouchon fait sur toutes les types de bouteilles de vins effervescents et protégera autant les arômes que les bulles sur quelques jours sans soucis. C’est, pour tout amateur de bulles, l’accessoire vin à avoir dans son tiroir! 

Voir les vins de soif en stock

 

Trucs de pro!

Je me souviens d’un conseil de la réputée sommelière Véronique Rivest que je mets en pratique et que je vous partage : vérifier les vins!

Oui, ça vaut le coup. Vous recevez et vous avez prévu les vins pour le repas? Un ordre à suivre et des accords? Le mieux est d’ouvrir les bouteilles prévues pour la soirée quelques heures à l’avance. En plus de leur permettre de respirer, seul et tranquille vous serez en mesure d’évaluer si le vin est bon et qu’il ne comporte pas de défauts. (ex : bouchonné) C’est le moment idéal d’évaluer s’il mérite un passage en carafe pour s’assouplir, ou d’être rafraîchi parce que trop chaud… Bref, cette initiative vous guidera pour la planification de votre soirée, soit en confirmant vos choix, en vous donnant des idées de dernières minutes pour les plats ou sur la façon de préparer le service du vin. C’est aussi un super moment de plaisir à partager avec une personne proche. À deux, on évalue encore mieux et on a un(e) complice avec lequel ou laquelle on constatera l’évolution du vin de son ouverture au moment du service.

Voir tous les vins en stock!