Parlons vin nature!

 

Qu’est-ce qu’un vin nature?

 

On aime prendre le temps d’expliquer ce qu’est un vin nature, c’est ce qui nous passionne. Beaucoup de gens ont peur de poser des questions et de ne pas assez s'y connaître en vin alors que c'est un plaisir qui est accessible à tous, le fruit d'un travail de l'agriculture et non pas une boisson réservée à l'élite et aux fins connaisseurs. Démocratisation du vin!

Il est important de comprendre la différence entre un vin conventionnel et un vin nature, ce sont deux mondes complètement opposés. Oui, au final, il en résulte une bouteille de vin, mais quelle est la philosophie derrière chaque bouteille? Qui élabore le vin, comment et pourquoi? Un vin n’est-il pas toujours naturel? Et bien… NON!

 

 Que retrouve-t-on dans une bouteille de vin? Une image vaut mille mots. (image - vins S.A.I.N.S.)

 

On le voit bien, il y a un engouement pour les vins nature au Québec. Certains disent que ce n’est qu’une tendance, une mode et que ça passera, et bien nous sommes loin d’être d’accord. Il est possible de bien boire sans pour autant détruire l’environnement et s’empoisonner à petites doses. Que des vignerons, qui ont à cœur l’amour de la terre et de la vie sous toutes ses formes, aient l’envie de faire de bons vins vrais et authentiques et non pas des recettes prédéfinies, nous, ça nous parle.

 

Tout comme on le vit au Québec en agriculture maraîchère, particulièrement avec la pandémie actuelle, on voit le retour à une consommation axée sur le bio et le local. Autrement dit, à un type d’agriculture que pratiquaient autrefois nos grands-parents. (Ce n’est pas si loin que ça quand on y pense!) On parle plutôt d'une exploitation de petite surface et d'une riche diversité de cultures.

 

Jean-Martin Fortier, notre fameux jardinier-maraîcher du Québec aujourd’hui à la tête de la ferme des Quatre Temps à Hemmingford, a déjà dit à la radio, en parlant des intrants chimiques: « En agriculture conventionnelle, les engrais, plus t’en mets, plus il faut en mettre. Plus t’en mets, plus ton sol se détruit, plus il faut mettre d’engrais… C’est un cercle vicieux et ça a été pensé comme ça. »

 

Je trouve que ça résume bien l’ensemble et ça s’applique également à la culture de la vigne ici et ailleurs dans le monde. Veut-on vraiment détruire l’environnement et continuer à ingérer des produits de synthèse? Ou bien veut-on se tourner vers une vie saine, une nature riche et un environnement en santé? Avec ce que nos grands-parents faisaient déjà, bonifié du savoir-faire d’aujourd’hui, il y a certainement moyen de s’enligner sur les bons choix, non?

 

Dans le milieu du vin naturel, on se positionne pour un mode de vie sain autant pour l’homme que pour la nature et, pour ce faire, il n’y a pas de secrets. Il faut du travail et encore du travail. Beka Gotsadze, notre vigneron de chez Gotsa Family Wines en Géorgie, travaille des vins nature et pour lui, ça se résume tout d’abord à la richesse des sols et de la vie qui y règne : «La terre doit être riche pour donner ce qu’il faut aux vignes, qui vont ensuite donner un raisin vivant et éclatant de santé, qui lui va donner de superbes fermentations, qui par la suite donneront du bon vin, si le vigneron sait moindrement ce qu’il fait.»

 

 Valériane en visite au domaine Geschickt en Alsace.
Plusieurs vignerons nature délaissent la machinerie pour la traction animale.  Plus de vie sur le domaine et des sols vivants moins compactés.

 

La richesse se trouve dans la nature à travers la biodiversité. Bon, il est peut-être plus facile d’utiliser des pesticides, des fongicides et des engrais chimiques: on procède au traitement vêtu d’une combinaison et d’un masque pour s’en protéger et on revient dans deux semaines. Mais sur le long terme, à quel prix?

 

Le travail au naturel, que certains disent tendance ou bohème, demande de passer des heures au quotidien à travailler les sols et les plantes afin de les accompagner à un plein épanouissement. C’est beaucoup de travail, d’essais et erreurs, d’apprentissage continu et parfois pour des résultats qui n’aboutiront pas, car c’est la nature qui a le dernier mot. C’est là que viennent jouer l’expérience et le savoir-faire. C’est aussi pourquoi chaque millésime est différent et réellement représentatif de son terroir. C’est ce qu’on appelle des vins vivants. Ils ont quelque chose à raconter et c’est ce que nous souhaitons vous faire connaître.

 

Bon, alors, qu’est-ce qu’on boit?

 

VOIR TOUS LES VINS EN STOCK

DÉCOUVRIR NOS VIGNERONS NATURE